Le référencement Google ou le mythe de Sisyphe …


⌚ Temps de lecture : 6 minutes —– ✒ Mise à jour : 2 juillet 2020


muscle

Vous connaissez probablement ce mythe grecque dans lequel Sisyphe est voué à monter et remonter indéfiniment un énorme rocher jusqu’au sommet d’une montagne. Et bien le référencement Google fonctionne un peu pareil. Aujourd’hui vous êtes premier et demain rebelote il faudra remonter les rangs car vous êtes passé cinquième. Dure réalité ! Be strong and patient 🙂

Comment optimiser son référencement Google ?

Le référencement de son site/blog sur Google ne se fait pas en quelques mois. C’est un travail de longue haleine, il faut passer du temps pour construire sa notoriété et se référencer !

1. Comment voir où votre site internet est présent sur la toile ?

Pour voir la notoriété d’un site. Entrez l’URL de votre site web et tous les backlinks référents apparaîtront avec les sites qui relayent :
Moz Open Site Explorer
Google Insight

2. Comment devenir n°1 sur Google ?

SERP quèsaco ? C’est l’acronyme de « Search Engine Result Page » ou page de résultats des moteurs de recherche. Optimiser la SERP implique de remonter sur le ranking de Google.

Cela implique de travailler sur 3 éléments fondamentaux qui sont à la fois du « On Site » (agir directement sur VOTRE site) et du « Off Site » (agir grâce à des sites externes sur votre propre site).
– On site : Content et Technique
– Off site : Netlinking
– Optimiser le contenu existant grâce aux mots clés, keywords pour les english.

Pour commencer
1. Premièrement, se fixer des objectifs pour pouvoir y répondre correctement.
– Qu’est-ce que je veux que cette page fasse ?
– Je veux qu’elle fasse de la notoriété
– Je veux qu’elle convertisse
– Je veux qu’elle m’aide à me positionne …
2. Aller voir les sites concurrents, voir les terminologies utilisées.
3. Étudier correctement ses buyer personas.

2. La démarche à suivre pour optimiser son référencement Google

2.1 Choisir ses Mots clés / Keywords

Pour optimiser le référencement de votre site, il est possible d’intervenir sur de nombreuses variables comme les URLs, les mots-clés contenus dans vos pages, les liens entrants, les liens sortants. Les expressions stratégiques sur lesquelles vous souhaitez vous positionner dans les moteurs de recherches, par exemple « Logiciel comptabilité », doivent être présentes dans ces balises essentielles pour le référencement.

2.2 Optimiser les Balises HTML

Les balises Title et Meta Description aident les moteurs de recherche et les internautes à comprendre l’objectif des contenus des pages. En fonction des Keywords choisis, il faut optimiser les balises HTML.

Règles à suivre pour la Balise title :
– Doit comporter plus de 30 caractères (espaces inclus)
– Ne doit pas excéder 60-65 caractères (espaces inclus)
– 1 balise title unique pour chaque page
– Utilisation des mots clés de la page
– Balise Meta Description :
– Doit comporter plus de 70 caractères (espaces inclus)
– Ne doit pas dépasser 155 caractères (espaces inclus)
– 1 balise Meta Description unique pour chaque page
– Utilisation des mots clés de la page

2.3 Bien travailler son Contenu

Un contenu qualitatif c’est un contenu qui répond à la problématique posée par le mot clé de votre page. Il doit être unique pour chaque page tout en incluant votre mot clé stratégique. Il doit susciter l’intérêt de vos futurs visiteurs en 200 mots minimum par page.

Il faut que le contenu utilise des mots clés, qu’il convertisse, qu’il soit bien architecturé, qu’il soit assez long, qu’il soit imagé (en bonne qualité), etc.

– Nombre de répétition des mots clés
– Densité de mots clés
– Utilisation de variances du mot clé
– En-tête H1
– h2/h3/h4 et autres titres (bien moins importants que votre H1)
– L’attribut Alt d’une image
– Nom du fichier de votre image Caractère gras (<b>/<strong>)
– Italique (<i>/<em>)
– Liens internes & liens externes
– Text Image
– Minimum 500 mots par pages
– Maillage, dit aussi « cocon sémantique »

Voici un très bon article web sur le sujet, qui vous donne tous les éléments pour optimiser un maximum vos contenus, un article de Guerilla Web sur l’optimisation SEO des pages.

Des outils servent à optimiser son SEO notamment en nous donnant les « tendances » sur les keywords, le plus connu reste Google Trend mais d’autres outil plus complet (payants) existent tels que :
– Wordtracker > Gratuit et vraiment bien.
– Semrush > Version gratuite jusque X recherches par jour. Payant / 100 € / mois
Plutôt pour les experts SEO, quelqu’un qui ne fait que ça (et oui c’est un vrai métier à part entière de se positionner sur le web)
– Yooda Insight (un des meilleurs) / 40 € / mois
– Fonction « Market Explorer » : On tape 1 mot, et toutes les expressions liées à ce mot sortent, avec le nombre de recherches dessus > Ce qui nous permet de voir sur QUELLES expressions il vaut mieux se positionner
– Ranxplorer, gratuit dans la mesure de 10 URLS par jour (20€/mois, 70€/mois…)


ampoule

GOOD TO KNOW

  • Un contenu qui se référence est un contenu construit autour d’une « architecture » de backlinks. Plus on « maille » les contenus internes et externes, plus les « spiders/robots » de Google nous considèrent comme présent.
  • Trouver un équilibre entre : Prendre la parole sur des sujets intéressant, créer du contenu qualitatif et se positionner sur un sujet.
  • Important : On ne se référence pas grâce au volume de contenu MAIS grâce à la qualité des backlinks. Encore une fois, ça ne sert à rien de publier une tonne de contenu.
  • Bien reprendre les terminologies « communes » sur les sujets qu’on aborde (communes à notre secteur d’activité, à nos personas, à nos concurrents, notre marché, etc.). Si on prend un vocabulaire totalement différent, on ne ressortira pas dans les recherches, on ne pourra pas se positionner.

4. Optimiser le Link Building

Link Building = Process par lequel les internautes insèrent des liens de votre site dans leur site.
Construire un link building revient à faire « un maillage » à travers ses contenus web
Il faut insérer des hyperliens renvoyant sur les sites reconnus dans le domaine qu’on aborde.

Voici le process
1. Choisir un sujet sur lequel on veut se positionner
2. Copier ce sujet sur le moteur de recherche Google
3. Prendre les 10 premiers sites qui sortent pour « fouiller »
3. Voir si les URLS des 10 premiers site, possèdent eux-mêmes un bon maillage sur la toile.
 Regardez sur Moz Open Site Explorer (outil gratuit), dans « Established Links ».
– Root Domains : Le nombre de sites sources qui reprennent l’URL de notre site
– Total Links : Le nombre total de liens vers notre site, sur la toile
Plus un site est bien « maillé » plus il est pertinent de l’utiliser dans notre propre site comme backlinks

5. Optimiser son Netlinking

Plus des sites externes renvoient vers mon site, plus je serai référencé.

  1. Contacter des web magazines « spé », qui s’adressent à nos buyer personas pour écrire un article et insérer des liens vers notre site
  2. Trouver des partenaires de liens > Trouver une autre start-up dans un secteur d’activité proche ou en // du notre (pas concurrent !) : on pousse son site et qui en échange pousse notre site
  3. Construire des relations en tissant des liens avec des :
    – Influenceurs
    – Journalistes freelances
    – YouTubers
    – Blogueurs, etc.
    Proposer à ces partenaires de relayer des contenus à valeur ajoutée. Souvent les bloggeurs et journalistes indépendants, ou encore YouTubers, qui ne sont pas des entreprises, cherchent du contenu pour alimenter leur blog. On peut les aborder ainsi « Hey Salut, Cela fait longtemps que je suis ton blog, j’adore ce que tu écris. Est-ce que tu recherches des contenus sur tel sujet pour l’alimenter ? … »
  4. Faire une recherche des influenceurs sur le secteur d’activité concerné
  5. Lister les influenceurs et prendre contact avec eux pour établir un partenariat « de partage de contenus »

6. Travailler sur la technique

  1. Faire en sorte que le site soit rapide, qu’il n’y ait pas de bugs, etc.
    Les développeurs doivent optimiser le site. Il existe pour cela plusieurs outils pouvant indiquer le niveau d’optimisation du site, comme
    GT metrics
    Google Insigths
    Guide Google SEO
  2. Optimiser l’UX : Plus la page converti, plus on sera bien référencé

CONCLUSION
Les retombées SEO arrivent entre 6 et 10 mois, c’est un travail de très longue haleine !
Pour des petites entreprises, il faut commencer par faire du SEA pour augmenter son trafic et gagner en notoriété sur des sujets ; Lorsque le trafic d’un site augmente, Google le voit comme « bon », donc va augmenter le référencement naturel ;
Il est important d’alimenter avec du contenu qualitatif et qui répond aux « exigences de Google »


illustration-de-jumelles_53876-5600


Pour aller plus loin
Guide SEO de Google
17 erreurs SEO à éviter sur le Contenu de votre site, Content Marketing Institute (CMI)
7 outils gratuits pour les keywords, du CMI
The Dirty Secret to Ranking #1 in Google, SparkToro

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s