Le blogue, ingrédient essentiel de votre stratégie marketing


⌚ Temps de lecture : 4 minutes — ✒ Mise à jour le 8 mai 2020


Comment réaliser un bon blogue ?

bi-blogschmuckbild-en

Un blogue qui intéresse, doit donner des informations accessibles dans la forme et dans le fond à votre audience. Il traite surtout de sujets pertinents pour vos buyer personae, et aborde des sujets qui ne sont pas traités partout ou qui sont traités de manière différente, sous un autre angle.

Évidemment, selon votre activité, vous prendrez la parole sur des sujets stratégiques, sur lesquels vous souhaitez vous positionner. Par exemple, si vous êtes une agence de communication digitale. Vous allez probablement parler de la notoriété digitale des entreprises sur les réseaux sociaux. Et vous l’aborderez différemment de vos -nombreux- concurrents.
L’objectif est de créer une vraie présence sur la toile autour de vos thématiques phares pour devenir un vrai « partenaire informationnel » pour vos cibles.

« Le rôle de l’écriture web est de répondre efficacement aux besoins des prospects et clients avec une stratégie de contenu. Il s’agit de penser et produire des contenus service, à haut potentiel : attrayants, utiles, performants, pérennes »
Agence Wearethewords, spécialisée dans l’écriture web


1. Un bon blogue = une bonne veille

Premièrement, allez voir ce que font vos concurrents sur leur site, leur blogue, leurs réseaux sociaux, et sur les plateformes de blogging (tel que Médium ou Reddit pour ceux qui connaissent).
Ensuite, allez voir ce que les influenceurs du milieu racontent. Il y a vraisemblablement des blogues que vous-même suivez, des newsletters auxquelles vous êtes abonnés, qui sont en quelque sorte vos « références ». Et bien il en est de même pour vos cibles. Le tout est de les identifier pour vous en inspirer.
Pour finir, évidemment il reste une veille primordiale qui est celle issue de l’étude de vos buyer personae. Quelles questions se posent le plus souvent mes buyer personae autour de mon activité ? De quoi ont-ils besoin pour répondre à ces questions ? Que recherchent-ils ? Cette dernière vous donnera des clés sur les sujets d’intérêt à traiter pour attirer et fidéliser.

Il existe un outil très serviable pour la veille thématique qui est Buzzsumo. Cet outil permet de taper votre thématique et de voir les différentes publications qui ont le plus été partagées sur les réseaux sociaux. Ainsi de choisir les sujets tendances pour attirer les lecteurs.


2. Fixer une ligne éditoriale pour votre blogue

Photo by Brendan Church on Unsplash

Une fois votre veille terminée, vous aurez une petite (ou grande) liste de thématiques clés. Et vous devrez choisir de vous positionner dessus ou pas. Le but d’une ligne éditoriale est très simplement de savoir comment vous aller aborder les choses. Il vous faudra donc décider des éléments suivants.

1. La tonalité adoptée

N’oubliez pas que vos buyer personas adoptent souvent un certain langage et ont des préférences de lecture selon les médias et la manière dont l’information est abordée. Certains préfèrent lire des articles très sérieux et orientés journalistiques, d’autres préfèrent lire des articles plus légers qui semblent avoir été écrits par « Monsieur tout le monde », plutôt qu’un journaliste politique. Chacun son truc ! Le tout est que vous ayez compris comment ils souhaitent qu’on les adresse.

2. Le vocabulaire

Très en lien avec votre recherche SEO et l’utilisation de vos mots clés finalement, le vocabulaire que vous utiliserez devra évidemment correspondre à l’univers, au métier, à l’activité de vos buyer personas. Si vous êtes une agence immobilière B2B par exemple, vous utiliserez le vocable immobilier pour adresser votre cible professionnelle. A contrario si vous vous adressez au marché des particuliers, vous serez dans un vocabulaire plus accessible grand public.

3. La cible visée

Alors oui, toujours et éternellement les buyer personas ! Of course ! Mais pas seulement… Really?? Is she serious?!
Il y a d’autres cibles dans votre panel. Comme les influenceurs blog ou réseaux sociaux qui peuvent aisément reprendre ou relayer un de vos articles. Ou encore les journalistes métiers qui peuvent vous proposer un parrainage ou une affiliation.
Il y a aussi différents autres acteurs de votre éco-système, comme des entreprises qui proposent des activités complémentaires aux vôtres et qui peuvent donc être une bonne cible également. Toujours penser aux relais possibles. Un contenu seulement publié sur votre blogue ne sert à rien. Il doit être relayé le le plus possible pour vous donner de la visibilité.
C’est un vrai travail que de créer un contenu, mais c’est d’autant plus dur de le diffuser correctement.

4. L’angle d’attaque / l’orientation

Lorsque vous aurez choisi vos sujets phares, il vous faudra choisir COMMENT les traiter. Adoptez un angle différent de celui de vos concurrents (oui je sais, je l’ai déjà dit 3 ou 4 fois plus haut).
Si vous êtes un revendeurs de produits cosmétiques naturels, vous verrez que la concurrence est rude sur ce sujet. Alors au lieu de parler « des bons conseils pour bien traiter sa peau » (car tout le monde en parle), parlez plutôt de l’alliance de la cosmétique et de l’alimentation. Quelque chose comme « L’avocat n’est pas qu’un masque pour les cheveux, c’est aussi une bonne salade ! ». Bon vous serez sans doute plus inspiré que moi si c’est votre métier.

« Tout d’abord, pas de timidité mal placée ! Quel que soit votre domaine d’activité, vous avez un savoir-faire ou des connaissances à partager. Le tout est donc d’identifier les thématiques sur lesquelles vous êtes légitime à prendre la parole et de choisir sous quel angle les aborder.

 Gardez en tête que les visiteurs ne viennent pas sur votre blogue pour lire un argumentaire commercial mais pour en apprendre plus sur un sujet qui les intéresse ou répondre à une question précise. Attention donc à éviter d’arriver avec vos « gros sabots ». Vous devrez convaincre de manière subtile au travers de la manière dont vous traiterez les thèmes et démontrer votre expertise avec la qualité de vos contenus. C’est ce qui incitera vos visiteurs à réaliser un achat sur votre boutique en ligne, à s’inscrire à votre newsletter ou à faire une demande de renseignement… Des « objectifs de conversion » qui peuvent être différents en fonction de votre stratégie.

Des mots d’ordres ? Persévérance et régularité ! C’est dans le temps ( et à l’aide de vos outils d’analyse bien sûr ) que vous pourrez mesurer l’impact de vos articles et vous améliorer. Quels sont vos articles les plus lus ? Ceux sur lesquels les gens s’attardent ? Quels sont ceux qui convertissent le mieux ? D’où proviennent vos visiteurs ? Quelles optimisations peuvent être envisagées ? 

Définir, tester, mesurer  et améliorer : un cercle vertueux pour une stratégie éditoriale gagnante ! »

Aurore Puel, Content Marketing Manager

5. Le planning thématique

Bon là, ça on s’attelle aux choses sérieuses (Quoi ? Elles n’étaient pas sérieuses avant ? Mais si, mais si !). Une fois que vos thématiques auront été listées, vous allez devoir définir des sujets précis à traiter et faire un petit planning annuel, histoire d’anticiper correctement l’alimentation de votre blogue.
OK un planning ça met la pression au niveau du temps, mais qui dit planning dit surtout « organisation ». Ce qui est important c’est de savoir ce que vous allez dire à quel moment et quels contenus auront besoin de sortir pour ça. Ce planning vous permettra de savoir également quels seront les relais prévus, à quel rythme vous aller promouvoir votre contenu sur Twitter par exemple. De savoir quel autre contenu sera relié à celui-ci. Par exemple une infographie peut être relayée par deux articles et plusieurs post de réseaux sociaux.


3. Varier vos typologies de contenus

Photo by JOSHUA COLEMAN on Unsplash

Aujourd’hui, un blogue intéressant ne se constitue plus uniquement d’articles écrits mais de contenus divers et variés. Infographies, vidéo, chiffres clés, snack content, articles, témoignages, ebook, etc. Il existe une ribambelle de contenus qu’il est important de travailler autour d’un axe qui est celui du « Pilar Content ». Késako ?
Vous trouverez plus de détails dans un article dédié au contenu.


CONCLUSION
Un bon blogue est un blogue qui ressemble à vos buyer personae, qui laisse transparaître votre métier (sans pour autant chercher à vendre vos services ou produits à chaque contenu) et qui est relayé stratégiquement. On ne construit pas une notoriété en 1 mois, tout comme on ne construit pas un bon blogue en 2 semaines.
Prenez le temps d’organiser vos contenus de manière intelligente, de construire des rubriques par thématiques, de « ranger » les contenus et de les reliés entre eux pour que, de fil en aiguille, un visiteur qui tombe sur un article intéressant, puisse continuer sa navigation sur d’autres contenus. Avant de vous lancer, faites un plan d’attaque ! (Et oui ce blogue aussi a été construit ainsi).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s