Un bon contenu, c’est comme une bonne drague…

⌚ Temps de lecture : 6 minutes – 📰 Mise à jour de l’article : 9 mai 2020

PRÉPARATION DE LA RECETTE MARKETING
📈 Difficulté
⭐⭐⭐⭐ –
💰 Budget
💲💲💲 – –
🥣 Ingrédients
Buyer personae, Proposition de valeur, KPIs contenu, funnel d’acquisition
👩‍💼 Équipe
Spécialiste SEO, Content Manager
🍴 Outils
Outil SEO, outil de graphisme, CMS, médias sociaux
⌛ Temps de Préparation
⏱⏱⏱ – –
Le Hitch du Content Marketing 😉

Alors là, au vu du titre, vous vous dites « Quel rapport entre la drague et le contenu ? ». Tout mes chers ! Tout !
Pour bien draguer il faut savoir bien parler, le faire de manière intelligente en s’adaptant à la personne en face de vous. Suite à quoi, vous allez suscité l’intérêt et peut-être repartir avec un numéro de téléphone. Et puis, vous allez entretenir la conversation avec la personne, puis vous revoir, et parler encore et encore. Puis un jour (je l’espère pour vous), vous allez conclure. Bon voilà, un bon contenu, c’est comme une bonne drague. C’est quelque chose qui donne envie et qui permet d’aller plus loin.

1. « File moi ton numéro » / « OK, contre un bon contenu ! »

Le contenu ou « Content » pour les plus anglais d’entre nous 😉 c’est tout une histoire! Le contenu est une monnaie d’échange d’une grande valeur de nos jours dans le monde du Marketing et du web. C’est grâce à votre contenu que vous obtiendrez des contacts, des adresses emails et que vous construirez une Base De Données (BDD) de prospects. Vous travaillerez ensuite au corps ses prospects avec des campagnes d’automation dédiées, qui seront elles-mêmes construites avec des contenus.

Imaginez, une personne tape quelque chose sur Google ou bien clique sur le lien d’un post Linkedin qu’il a vu et, arrive sur votre site ou votre blog. Il a déjà fait une grande partie du chemin à ce niveau-là. Il va donc tout naturellement rentrer en contact avec un de nos contenus. Et là, il va falloir faire le reste du job !

Le contenu web est au centre de l’attraction des prospects et de la rétention des clients. Voir un règle d’or : Je propose un contenu intéressant, le visiteur reviendra chez moi et me donnera même ses coordonnées pour que je revienne à lui. Le tout est de proposer, à un moment stratégique, un échange de bons procédés. Vous donnez accès au visiteur à une infographie qualitative sur le gain de productivité dans sa comptabilité (exemple chiant, mais exemple quand même !), et s’il veut aller plus loin vous lui proposer de télécharger un ebook qui lui donnera les « 5 clés pour être un super comptable facilement ». Qui dit téléchargement, dit échange d’une adresse mail et/ou d’un numéro de téléphone, vous aurez donc capté des informations qui vous permettront de continuer à lui parler de cette super compta qu’il veut améliorer.

2. Plan d’attaque sur le contenu

Il vous faudra partir avec de bonnes bases. Un bon plan d’attaque commence toujours par des objectifs. Qu’est-ce que je cherche à faire avec mon contenu ?
– Notoriété pour ma marque
– Acquérir du lead
– Nourrir mes personas
– …
Êtes-vous bien passé par la case veille de Content et ligne éditoriale avant de vous embarquez dans le reste ? Allez jeter un œil à l’occasion à cet article. WAIT, WAIT ! Avant finissez celui-ci car il y a des bases !


To-Do_List-512

TO DO LIST
1. Étudiez vos buyer personae
– Relevez les sujets qui les intéressent, la manière dont ils aiment les lire, les lieux du web qu’ils fréquentent, le vocabulaire qu’ils emploient…
2. Établissez un plan d’attaque sur le contenu
– Quel est le but de mon contenu ?  Acquérir du lead. Alors je dois proposer des contenus payants via des Landing Page
3. Mettez en place un petit comité Edito (même si c’est avec vous-même)
– Je vais parler de tel sujet de Janvier à Avril. Je vais faire 3 articles, 2 infographies et 1 vidéo sur le sujet. Je vais les diffuser sur tel canal et sur tel autre canal.
Choisir un format adapté


  • Template
  • Checklist
  • Quiz
  • Webinar
  • Expert Tip
  • Case Study
  • Videos
  • Infographie
  • Livre Blanc
  • Ebook

Le format dépend de plusieurs éléments.

  1. Posez-vous des questions (encore et toujours!)
    A quelle cible je m’adresse ? A-t-elle le temps de lire, est-ce les chiffres lui parlent plus ?
  2. A quelle étape du funnel* je suis.
    Plus on avance, plus on offre de contenu. Au début, un snack content peut être suffisant : vidéo, infographie… Puis il faut offrir plus.
  3. Des ressources que vous avez pour faire ce contenu.
    Qui rédige ? Qui met en forme ? Quels sont nos délais ?

point interro

Définition Funnel 

« Terme anglais utilisé pour désigner le parcours d’achat d’un client. Traduction littérale de « entonnoir », l’expression symbolise le fait que nombre de prospects, de leads et de clients vont entrer dans « l’entonnoir » du parcours d’achat, mais un plus petit nombre en sortira. Le marketing s’attachera à découper le plus finement possible toutes les étapes de cette séquence, de la prise de connaissance du produit à l’achat puis à la recommandation éventuelle, afin de les analyser. Le but est d’identifier celles qui créent de la transformation (le client passe à l’étape suivante) et celles qui suscitent de la rétention et/ou de l’évasion. »
Site e-marketing


3. Be the « Master Piece of Content »

Quoi ? Il s’avère toujours positif de travailler sur un gros morceau de contenu, on appelle ça une « master piece » (et ouais les marqueteurs se la pètent avec tous leurs termes anglais !) de type ebook ou livre blanc.
Ce contenu sera constituer d’articles, de chiffres clés, de visuels schématiques, etc. Vous pourrez ensuite diviser ce « master piece of content » en petits contenus que vous diffuserez un à un. Le but est de mobiliser vos ressources durant un certain laps de temps sur le même contenu, pour ensuite le diviser.

Google porte de plus en plus d’intérêt au Contenus liés. Il faut donc émettre une page Hub, avec plusieurs contenus différents rattachés par des liens, qui « gravitent » autour de ce hub. C’est bon pour le référencement !

Capture d’écran 2018-09-28 à 11.25.48.png

4. J’suis trop (web) Content !

Bon, une fois que je sais tout ça. Je fais quoi ?

4.1 Choisissez le sujet

En fonction de votre buyer persona, définissez qu’est-ce qui l’intéresse.

  • Quel sujet pourrait l’aider à répondre à ses enjeux ?
  • Comment identifier les sujets intéressants pour mes personas ?

4.2 Recherchez les mots clés

  • Sur quel mot clé je veux me référencer ?
  • Allez vois sur les forums, les FAQ, les sites internes, groupes populaires.
  • Référencez vous sur les enjeux, besoins, buts, attentes de vos buyers

4.3 Définissez votre funnel de conversion

  1. AWARNESS = Focus sur le problème.
    Lorsque mon persona se rend compte qu’il a une question sur un de ces enjeux : Où va-t-il se renseigner ? Comment tape t’il sa recherche ? Quel pourrait être son sujet ?
  2. CONSIDERATION = Focus sur les solutions pour répondre au problème.
    Lorsque mon persona veut en savoir plus sur une solution pour répondre à son problème /enjeu. Où va-t-il ? Comment se renseigne-t-il ?
  3. DECISION = Focus sur ma solution pour répondre au problème
    Lorsqu’il choisit une solution. Comment compare-t-il ? Comment je peux démarquer mon produit ?

Engagez une conversation avec votre buyer persona, parlez comme si vous étiez un de ses pairs, mais à la fois un expert. Offrez-lui un savoir, un conseil, une astuce… Il faut créer une vraie relation.


Un petit exemple
Vous êtes une agence de conception de site web.

Awarness : Article sur « Comment créer un bon site web ? »
Article gratuit sur le blog « 5 tips pour créer un bon site web »
A la fin, mettez bien un « Call To Action » pour inciter à télécharger un guide (et donc en échange avoir les coordonnées du lecteur pour continuer la conversation).

Consideration : Envoyer suite à ça un Ebook en téléchargement qui propose des conseils d’experts sur la création de site web.

Decision : Proposez lui un webinar gratuit donnant plus d’infos sur la création d’un bon site web en intégrant subtilement « On a une solution qui peut vous aider sur ce sujet »


4.5 Diffusez large et juste

Il existe multiples lieux de diffusion tels que :

  • Blog
  • Email/messages
  • SMS
  • Site internet partenaire
  • Paid media
  • Réseau sociaux
  • Marketing embarqué dans le produit, etc.

« L’email est le sujet favori de chaque profane pour frapper et le favori de chaque commerçant pour défendre. »
Article This 3 Topics Marketers Care Most abour in 2018, Blog de Marketo


ampoule

Chris Lake, Directeur de contenu pour le blog Londonien Econsultancy a réalisé un Tableau Périodique du Marketing de Contenu. Depuis repris par nombre de marketeurs, il est une base solide dans l’implémentation d’une stratégie marketing globale.
Très efficace pour construire une stratégie de contenu pertinente.
(Ok ça pique les yeux !).

Comme quoi, faire du contenu c’est un peu être comme un physicien 😀


CONCLUSION

Les buyer personas sont des gens très occupés la plupart du temps, comme nous, donc il faut faire en sorte de leur offrir du contenu facile d’accès et facile de lecture. Restez focus sur l’éducation et non la promotion de votre produit/service.
Priorisez le contenu et non pas la forme, même si la forme doit évidemment être agréable. Si vous ne leur apportez pas d’information, ils vous abandonneront vite. Dernière chose, lorsque vous rédigez une trame de contenu, il est INDISPENSABLE de rester dans la peau de votre persona, à chaque étape de rédaction.


T’as bien compris ? Le Contenu, faut y aller doucement mais surement !

Pour aller plus loin 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s